01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19
01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19

La JNA : Journée Nationale des Aidants

Les aidants familiaux sont près de 11 millions en France soit 1 personne sur 6. Près de la moitié d’entre eux s’occupent d’une personne âgée dépendante. Les aidants familiaux sont encore peu reconnus par la société. Ce terme est apparu en 2006 et à ce jour, encore plus de 35% des personnes ne connaissent pas ce terme. Néanmoins avec l’augmentation de l’espérance de vie, les seniors en situation de dépendance en France vont connaître une croissance exponentielle dans les années à venir. Cela aura pour conséquence l’augmentation de la part des aidants. En 2030 près d’une personne sur 4 deviendra aidante. Il est nécessaire de reconnaître leur statut au sein la société et de leur apporter une aide qu’elle soit financière ou non.

L’aidant familial, un rôle encore peu reconnu

Quel est le portrait de l’aidant familial en France ?

Est considéré comme aidant toute personne qui s’occupe et aide de manière régulière une personne proche en situation de dépendance ou de handicap de façon bénévole.

 En 2017, on comptabilise 11 millions d’aidants en France. 

Le baromètre BVA a réalisé une étude pour mieux connaître le portrait de l’aidant familial en France. D’après BVA, plus de la moitié des aidants en France sont des femmes (58%). 76% d’entre elles ont moins de 65 ans et 43% moins de 50 ans. 

52% des aidants sont actifs et travaillent. 86% assistent un membre de leur famille, sur ce pourcentage, 41% d’entre eux aident un de leurs parents. Nous remarquons une hausse des multi-aidants qui assistent plusieurs personnes au quotidien. 

Aujourd’hui 60 % des aidants assistent une personne âgée dépendante contre 48% en 2017. 67% des personnes aidées vivent à leur domicile, 21% en institution. Seulement 14% des aidants vivent dans le même logement que l’aidé. Avec l’augmentation de l‘espérance de vie, ces chiffres ne vont cesser d’augmenter puisqu’en 2030, près d’un actif sur 4 aura un rôle d’aidant selon la DREES - (Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques). Le portrait des aidants est contre toute idée reçue une personne jeune et qui travaille. La question sous jacente est comment allier travail et aide à la personne pour ces actifs. Si vous êtes dans ce cas, sachez que vous pouvez bénéficier d’aides. 

Source : Baromètre BVA APRIL 2018 publié le 27 septembre 2018 ; enquête réalisée en mai-juin 2018

Quels sont vos droits ?

En tant qu’aidant familial, vous pouvez bénéficier d’aides financières et non financières afin de vous faciliter votre quotidien. Ces droits sont souvent peu connus du grand public. 


  • Le droit aux congés de solidarité et soutien familial 

Vous pouvez demander le congé de solidarité si vous souhaitez accompagner un proche en fin de vie. Il faut que vous soyez en statut employé d’une entreprise pour pouvoir en bénéficier. Ce congé est sans solde et d’une durée maximum de 3 mois. 

Vous pouvez jouir du congé de soutien familial si vous souhaitez stopper temporairement votre activité pour accompagner une personne en perte d’autonomie ou dépendante. Ce congé est de trois mois renouvelables et le maintien de votre activité est assuré. 


  • Vous avez également le droit à la formation. Ces formations vous sont délivrées par des professionnels de santé. Plusieurs domaines peuvent être abordés : gestes de premiers secours, soins toilettes et hygiène…). Vous pouvez vous renseigner auprès de l’association de la Croix Rouge qui peut dispenser ces formations. 


  • Le droit au répit est proposé  : au conjoint, au partenaire lié par le PACS, un parent ou à un aidant qui a des liens très proches à l'aidé et qui lui assure une aide à domicile à titre bénévole. Ce droit est une aide financière qui vous permet de prendre un “temps de repos/pause) tout en assurant la bonne prise en charge de votre proche en perte d’autonomie. En effet, il s’agit d’une subvention qui peut aller jusqu’à 500 euros par an et par personne dépendante. A noter, ce droit au répit n’est accessible que si le plafond de l’allocation personnalisée d’autonomie est atteint (APA). Pour plus d’informations sur l’allocation personnalisée d’autonomie et ses modalités d’attribution, vous pouvez vous renseigner sur le site du Ministère de la Santé et des Solidarités.

Le ministère des solidarités et de la santé propose également un guide pratique pour vous informer sur toutes les démarches et les droits dont vous pouvez bénéficier.


L’aidant familial, des aides pour soulager votre quotidien

Comment vous soulager psychologiquement ?

Les aidants familiaux sont souvent démunis devant la pathologie de leur proche. Souvent très seuls face à ces problématiques. 

Les aidants familiaux se retrouvent en situation de grande souffrance psychologique car ils ne savent pas vers qui se tourner. Certaines études montrent également que le taux de morbidité est particulièrement alarmant chez les aidants. Selon une étude réalisée par le DREES, 20% des aidants sont touchés par des maux d’ordre physique, moral et social et environ 20% d’entre eux se sentent en situation de “Burnout”. Plusieurs causes peuvent être à l’origine de ces maux : l’isolement et le manque de temps pour des activités sociales et sportives sont les principales raisons exprimées par les répondants lors de l’étude menée par l’Association Française des Aidants. Ce rapport converge vers les mêmes conclusions que la DREES. “59% des aidants interrogés déclarent se sentir seuls depuis qu’ils sont aidants, 70% déclarent ne pas s’accorder de temps pour les loisirs …”

 Si vous êtes en situation d’aidant, sachez qu’il existe plusieurs solutions qui peuvent faciliter votre quotidien et vous soulager. Vous pouvez faire appel à notre partenaire O² Care qui propose un grand nombre de services qui pourront soulager votre quotidien, une aide administrative, un accompagnement à la vie sociale ou une “aide aux aidants”par exemple. Pour connaître tous les services proposés, rendez vous sur Altivie. Vous pouvez aussi vous renseigner sur le site de l’association Française des aidants pour parler, témoigner et participer à des événements pour mieux appréhender votre rôle d’aidant. Vous pouvez également vous rendre sur le site de l’association “Je t’aide” pour vous informer sur les événements et projets qu’ils organisent.

Comment soulager physiquement l’aidant familial ? 

L’aidant familial peut se sentir épuisé, vidé sans la moindre énergie. Avec une culpabilité de ne pas réussir à aider suffisamment la personne dépendante qu’elle s’oublie elle même. Ce cercle vicieux peut avoir pour conséquence des décès dûs à l’épuisement mais aussi des chutes et des malaises. 

Il faut savoir se faire aider lorsque les premiers signes apparaissent. Vous devez en parler à votre médecin traitant qui pourra vous aider et vous diriger vers des interlocuteurs qui pourront vous proposer des solutions concrètes. Vous trouverez une liste exhaustive des interlocuteurs à solliciter sur le site internet de l’association française des aidants. 

Vous pouvez faire appel à notre partenaire O² Care qui proposent un grand nombre de services qui pourront soulager votre quotidien, pour la toilette, le jardinage, la garde, la prise de repas par exemple. Pour connaître tous les services proposés, rendez vous sur Altivie


L’aidant familial, vers une reconnaissance sociétale

Comment les politiques peuvent changer le statut de l’aidant ?

Le rôle de l’aidant familial est un véritable sujet pour nos institutions. En effet, avec les chiffres croissants qui concernent la perte d’autonomie, l’Etat doit prendre des mesures car il s’agit d’enjeu majeur des futures années. Pour cela, les pouvoirs publics travaillent depuis le 17 Septembre 2018 sur l'organisation d’une grande concertation avec toutes les parties prenantes touchées par ce sujet. Les pouvoirs publics viennent de publier les mesures proposées permettant d’accélérer la reconnaissance des aidants familiaux en France. 

Des groupes de travail et concertations ont été menés courant 2018. Plusieurs acteurs de santé ont participé à cette concertation. Les résultats du Rapport Libault sont parus sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé. Ce rapport comprend 175 propositions visant à faire évoluer” la gestion de la dépendance en soutien à l’autonomie.“ Cette concertation nationale s’est achevée en février 2019 avec plus d’1.7 million de votes et 414 000 participants. Les mesures phares sont ressorties de ce projet : 

  • La création d’un guichet unique pour les personnes âgées et aidants dans tous les départements avec la création de maisons des aînées & des aidants.
  • Un soutien financier de 500 millions d’euros pour améliorer le services et conditions de travail de l’aide à domicile
  • 80 000 postes en EHPAD
  • La sensibilisation à la perte d’autonomie pour en avertir les citoyens.

Le soutien des proches aidants et l’encouragement d’une présence citoyenne ont été discutées. A l’ordre du jour : une meilleure conciliation du rôle d’aidant et vie professionnelle - l’épuisement des aidants - la fragilité dans laquelle ils se retrouvent. Les difficultés financières des aidants qui ont fait économiser pour l’année 2017 près de 160 milliards d’euros à l’Assurance maladie.

Vous pouvez prendre connaissance du dossier complet sur le site internet des solidarités et de la santé.

La prise de conscience de nos dirigeants politiques a des répercussions positives.

“Ça bouge vraiment, c'est très net. Mais on reste prudent, il faudra savoir quel montant sera fixé et à qui il sera accordé », pointe Olivier Morice, délégué général du collectif Je t'aide, qui regroupe 22 associations.


Comment la journée nationale des aidants mettent en lumière les aidants ?

L’Association Française des AIDANTS a été créé par Caroline Lamorthe dite Laporthe et Bénédicte Lechien en 2003. Cette association organise un grand nombre d’événements pour mettre en lumière les aidants, les accompagner au quotidien et promouvoir la vision du rôle et de la place de l’aidant au sein de notre société. Ils proposent des modules de formation pour faciliter le quotidien des aidants et milite pour une meilleure prise en considération des pouvoirs publics. Vous y trouverez une interview de Florence Leduc, présidente de l’association et le projet politique de l’association.

Cette année, la journée Nationale des aidants fête ses 11 ans.


Besoin d'aide ?