01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19
01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19

Comment gérer l’incontinence ?

Pouvant survenir chez l’homme comme chez la femme, l’incontinence donne lieu à des pertes involontaires et incontrôlables d’urine, de matières fécales ou de gaz. Ce symptôme a des conséquences psychosociales importantes. Celles-ci peuvent altérer la qualité de vie de la personne concernée. De surcroît, elles peuvent vite devenir un handicap et une source d’anxiété croissante. Chirurgie, rééducation, protections, traitements, aide à domicile : trouvez la solution la plus adaptée à votre situation ou à celle de votre proche.

De quel type d’incontinence souffrez-vous ?

Pour trouver les solutions qui s’adaptent le mieux aux problèmes rencontrés, comprenez d’abord de quel trouble il s’agit exactement. Ainsi, il ou elle pourra se soigner et retrouver goût à la vie rapidement. Il existe sept types d’incontinence chez l’adulte. Retrouvez leurs noms, leurs symptômes et les charges quotidiennes ci-dessous :

  • L’incontinence urinaire d’effort apparaît fréquemment pendant un effort physique comme une séance de footing, de la danse ou une séance de musculation. Ces fuites urinaires proviennent d’un problème mécanique. Les hommes comme les femmes peuvent être sujets à ce type d’incontinence très courant.
  • L’incontinence par impétuosité se traduit par une fuite urinaire involontaire. Elle est accompagnée d’un besoin urgent et irrépressible d’uriner. Ce trouble est la conséquence de contractions anormales de la vessie pendant son remplissage.
  • L’incontinence fonctionnelle se caractérise par l’incapacité d’aller aux toilettes à temps. Elle est liée à une maladie physique ou mentale.
  • L’incontinence mixte est la combinaison entre l’incontinence par impétuosité et celle d’effort.
  • Les troubles de la vessie comme la pollakiurie par exemple. La personne touchée rencontre des mictions trop fréquentes pouvant aller jusqu’à plus de 6 fois par jour et 2 fois par nuit.
  • Les pertes urinaires post-miction sont très fréquentes chez les hommes. 1 homme sur 3 est touché avant 40 ans et 50 % des hommes le sont après 60 ans.
  • L’incontinence par regorgement est la forme la plus fréquente chez les hommes. Elle est provoquée par une fuite d’urine secondaire à une rétention d’urine chronique.

 Quelles solutions permettent de lutter contre l’incontinence au quotidien ?

  • La rééducation périnéale : Cette solution est la plus recommandée aux femmes incontinentes dans la période qui suit leur accouchement. En effet, pour pallier les fuites urinaires, la rééducation périnéale est très efficace. Elle consiste à renforcer ses muscles naturellement. Elle est également prescrite aux personnes gênées par une vessie instable ou une incontinence mixte. Après les séances avec un kinésithérapeute, il est nécessaire de continuer les exercices à domicile pour écarter tout risque de récidive.
  • Les médicaments : pour corriger ce trouble, la prise d’un traitement peut être prescrite par votre médecin. Cette dernière agit par diminution des contractions vésicales. Cela se traduit par une réduction de la pression à l’intérieur de la vessie et une augmentation de la capacité vésicale.
  • Les dispositifs intravaginaux remédient à la fuite urinaire d’effort chez la femme. En cas d’activité intense, un anneau vient soutenir le poids de la vessie. Ceci limite donc les fuites. Il s’adresse aux jeunes femmes comme aux femmes ménopausées.
  • La chirurgie est possible uniquement en cas d’incontinence sévère et peut s’avérer bénéfique en cas d’échec des alternatives thérapeutiques.
  • Les protections discrètes peuvent être envisagées pour soulager la vie du patient. Cela permet aux personnes âgées de réduire leur stress et de retrouver une vie sociale. Ces protections apportent sécurité, confort et discrétion à celui ou celle qui les utilise. Il existe par exemple les changes complets, les couches lavables, les culottes intraversables, les maillots de bain adaptés à ce symptôme (pour homme et femme) ou encore les slips de maintien jetables.
  • Les dispositifs simples à mettre en place à domicile. Si ces problèmes de fuites urinaires compliquent vos nuits, optez pour des solutions qui diminueront vos charges quotidiennes. Il existe par exemple des protections de literie comme les housses ou draps-housses de protection, ou les alaises jetables.
  • Les auxiliaires de vie sont d’une grande aide pour les personnes âgées de plus de 60 ans qui vivent seules et qui rencontrent ces problèmes. Experts de leur métier, ces professionnels ont l’habitude d’accompagner les personnes atteintes de troubles urinaires.

Quel que soit votre trouble, vous devez en informer votre médecin et vos proches au plus vite. Il ne faut pas avoir peur de demander de l’aide. Pensez également à vous hydrater en petite quantité tout au long la journée et évitez les boissons diurétiques de type café ou thé. Lorsque l’on ne peut plus contrôler notre vessie face à des fuites urinaires, il n’y a aucune honte à avoir. Contrairement aux idées reçues, ce problème ne touche pas uniquement les personnes âgées. De nombreuses solutions matérielles et médicamenteuses vous aideront à gérer ce désagrément, que ce soit pour vous ou pour un de vos proches. 

 

Vous serez aussi intéressé par :  



Besoin d'aide ?