01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19
01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19

La vaccination des seniors : êtes-vous à jour ?

En cette période particulière de pandémie Covid-19, nous sommes tous dans l’attente d’un vaccin qui permettra un retour progressif de la vie à la normale. Il est d’autant plus important de se protéger en se vaccinant lorsque l’on dépasse les 65 ans afin de se prémunir de certaines pathologies. En effet, de nombreuses maladies infectieuses peuvent entraîner des complications assez graves lorsque l’on est âgé ou atteint de pathologie(s) chronique(s), or, 70% des plus de 65 ans sont porteurs de maladies chroniques1. Il est donc essentiel de se protéger en fonction des recommandations vaccinales. Pourtant, alors que la vaccination est importante pour prévenir l’apparition ou la réapparition de certaines pathologies, de plus en plus de professionnels de santé s'inquiètent face à sa baisse progressive en France. Êtes-vous à jour dans vos vaccinations ? Découvrons ensemble les vaccins qui concernent les seniors.

Les rappels vaccinaux de la diphtérie, du tétanos et de la poliomyélite

Auparavant meurtrière, la diphtérie a totalement disparue en France métropolitaine grâce à la vaccination. Il s’agit d’une maladie très contagieuse (propagée soit par la toux ou les éternuements d’une personne malade, soit par contact direct avec des plaies infectées) due à la bactérie Corynebacterium diphtheriae qui infecte généralement le nez, la gorge ou une plaie. Les symptômes ressemblent à ceux d’une angine : maux de gorge, maux de tête, difficultés respiratoires, fièvre et frissons, etc. Les complications les plus graves sont dues à la toxine qu'elle peut sécréter. Celle-ci s’attaque à la plupart des organes, notamment le cœur et le système nerveux.

Le tétanos, quant à lui, est une maladie infectieuse grave mais non contagieuse. Encore présent en France (bien que rare) et dans le monde il entraîne le décès de 30 à 40% des patients et nécessite le plus souvent une hospitalisation en réanimation. Due à une bactérie, la maladie pénètre dans l’organisme via une plaie cutanée. Les toxines produites par la bactérie vont ensuite être disséminées dans la circulation générale et interférer avec les neurotransmetteurs. Cette interférence va entraîner une atteinte neuromusculaire avec des spasmes et des convulsions.

Enfin, la poliomyélite est une infection virale aiguë, contagieuse, qui touche principalement les enfants de moins de 5 ans. Ce virus va infecter le système nerveux central, voir la moelle épinière, et entraîner des paralysies aiguës qui peuvent être mortelle. En juin 2002, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a déclaré que la maladie n’était plus présente en Europe, en Amérique et en Océanie grâce aux campagnes de vaccination. 

Pour ces 3 pathologies il est nécessaire de se faire vacciner à 65 ans puis tous les 10 ans (un seul vaccin combiné tétanique, poliomyélitique et diphtérique appelé vaccin dTP).

Un vaccin annuel contre la grippe 

La grippe est une infection respiratoire aiguë due au virus Influenza qui se développe dans la gorge et le nez. L’épidémie de grippe en France métropolitaine, qui survient chaque année entre les mois de novembre et mars, touche entre 2 et 6 millions de personnes. Les seniors représentent plus de 90% des décès (2). Les symptômes du virus de la grippe sont : de la fièvre, des courbatures, une forte fatigue accompagnée par une perte d’appétit. Les patients infectés toussent et se mouchent beaucoup, c’est d’ailleurs par l’inhalation de microgouttelettes de salive projetées dans l’air que d’autres patients sont infectés à leur tour. La durée des symptômes est d’environ une semaine.

Le virus possède 2 types :  l’Influenza A et l’Influenza B. Le type A peut être le plus dangereux, c’est lui qui est responsable des épidémies et des pandémies mondiales de grippe (rares mais très meurtrières), tandis que type B va créer des épidémies plus localisées. Ce qui est complexe pour les campagnes de vaccination c’est que le virus de la grippe mute constamment, et chaque année, de nouvelles souches apparaissent.

C’est pourquoi il est conseillé de se faire vacciner contre la grippe tous les ans. Les seniors doivent se faire vacciner au moins deux semaines avant le début de l’épidémie grippale (à l’approche de l’hiver).

Une vaccination contre le virus varicelle-zona

La varicelle est due à un virus, le Varicella-zoster virus (virus Varicelle-Zona), de la famille des virus herpès. Elle est extrêmement contagieuse et touche quasiment tous les enfants âgés de 1 à 4 ans. La contamination par le virus est très facilement repérable avec une éruption de boutons sur tout le corps. Ces éruptions cutanées démangent beaucoup et peuvent être accompagnées d’une fièvre. Heureusement, la varicelle est immunisante, c’est-à-dire que lorsqu'on l’a eu, on est protégé à vie. 

Le zona, quant à lui, est une complication tardive de la varicelle qui survient chez des patients aux défenses immunitaires affaiblies par l’âge, une maladie ou un traitement. Le virus, qui étaient présent mais inactif dans le corps, se réactive. Il se manifeste par une éruption cutanée douloureuse, généralement sur le tronc puis la tête. Le zona se guérit spontanément en 2 à 4 semaines environ, bien que certaines séquelles comme des cicatrices ou des douleurs peuvent persister. 

Le zona semble être de plus en plus fréquent chez les seniors, c’est pour cela qu’il est particulièrement conseillé aux plus de 65 ans de se faire vacciner. 

Sachez que ce vaccin peut être administré en même temps que celui de la grippe saisonnière et le dTP. 



Sources :

1: Enquête sur la santé et la protection sociale 2006, Institut de recherche et de documentation en économie de la santé (IRDES), 2008.

2: https://www.santepubliquefrance.fr/



Besoin d'aide ?