01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19

Comment adapter et sécuriser le lieu de vie et les déplacements de votre proche ?

Les chutes représentent la principale cause de traumatisme physique chez les plus de 70 ans et peuvent avoir des conséquences sur l’autonomie et la qualité de vie.

Quels conseils l'aidant peut-il donner au sénior en perte d'autonomie?

chutes personnes âgées

Pour que votre proche puisse continuer de se sentir bien chez lui tout en évitant d’être victime d’accidents domestiques, des mesures d’adaptation de l’environnement à la perte d’autonomie sont conseillées.


L’adaptation et l’organisation du logement :

  • Dans la cuisine, ranger les objets de tous les jours dans un placard facile d’accès en fonction de sa taille et de sa force musculaire. Penser aux ustensiles ergonomiques qui facilitent les tâches de la vie quotidienne.

Voir notre catalogue pour la cuisine 

  • Dans la chambre, vérifier la hauteur de son lit : ni trop bas pour qu’il puisse se lever, ni trop haut pour lui éviter de tomber. Un sommier relevable peut être une aide précieuse. Une veilleuse pour qu’il puisse se lever la nuit sans risques...

Voir notre catalogue pour la chambre

  • Dans la salle de bains, un siège pivotant peut lui permettre d’entrer dans sa baignoire sans avoir à l’enjamber. Pour la douche, lui installer un tabouret, une barre d’appui et un tapis de salle de bain pour ne pas glisser…

Voir notre catalogue pour la salle de bain

  • Dans la maison,

- Choisir un éclairage puissant et de qualité

- Installer des barres d’appui fixées au mur à des endroits clés. En cas de chutes, elles seront utiles pour se relever.

- Penser à la domotique qui peut rendre bien des services (pilotage à distance des volets électriques, de l’éclairage, du chauffage)

- Retirer les tapis ; protéger les pas de porte ; éviter les fils qui trainent…

  • Ne pas oublier le téléphone toujours à portée de main.
  • A l’extérieur comme à l’intérieur, se méfier des obstacles, des tapis qui glissent, des sols glissants

Voir notre catalogue pour la maison 


Une évaluation au domicile par un ergothérapeute permet de répondre de façon personnalisée aux besoins de la personne aidée et d’établir la liste des aménagements les plus adaptés à envisager. ORKYN propose l’intervention d’un ergothérapeute à domicile. 


La téléassistance et la télésurveillance préventive

- La téléassistance représente une aide précieuse pour les accompagnateurs à domicile de personnes âgées. En leur absence, elle offre la possibilité au senior de parler directement 24h sur 24, à un téléassistant suite à une simple pression de bouton. Ce dernier évalue l’urgence de la situation de la situation et les besoins d’accompagnement immédiat.

- Le suivi à distance de l’activité à domicile a une réelle action préventive. Il a pour objectif de générer des alertes précoces par la collecte d’informations détaillées sur les habitudes de vie des personnes vulnérables à domicile. Dans ce but, des techniques de détection spécifique ont été développées.

  • La montre connectée : dispositif de téléassistance qui va avertir les proches en cas de chute. Un centre d’appel permet de géolocaliser la personne en difficulté et d’avertir les proches ou l’aidant.
  • La canne connectée : système d’intelligence artificielle qui va détecter les situations anormales par rapport aux habitudes de la personne. Elle alerte secours ou proches en cas de difficultés.
  • Les semelles connectées : elles détectent les chutes et de préviennent un proche par SMS ou par appel vocal. Elles sont aussi capables d’analyser et d'identifier la cause de la perte d’équilibre. 

Découvrir la téléassistance Théofil Altivie Domicile


Les aides techniques

Ce sont des aides matérielles (instrument, équipement, système technique) qui permettent aux personnes âgées ou en situation de handicap, de compenser une difficulté du quotidien. Elles facilitent l’autonomie dans les actes de la vie quotidienne et peuvent également être utiles aux proches aidants familiaux ou professionnels, aux personnels médicaux ou paramédicaux, aux assistants scolaires ou de vie, etc. Elles sont utiles pour :

  • les déplacements en intérieur ou en extérieur : fauteuils roulants manuels, déambulateurs, béquilles;
  • prendre ses repas : couverts ergonomiques;
  • la toilette : tapis antidérapant, sièges de bain, sièges de bain pivotant,
  • l’habillage : enfiles chaussettes ou bas;
  • se coucher/se lever : lit électrique à hauteur variable, barres d’appui, aides au retournement, barre de
  • redressement au lit;
  • communiquer : téléphones adaptés, synthèses vocales, aides optiques et auditives, claviers adaptés...);

pratiquer un loisir : vélos adaptés, tricycles, outils de jardinage adaptés.


Que peut faire votre proche pour préserver, entretenir ou retrouver sa mobilité au domicile ?

Le vieillissement a des effets négatifs sur la condition physique.

Le vieillissement a des effets négatifs sur la condition physique.

 L’activité physique ralentit les changements physiologiques dus à l’âge et améliore la santé physique, psychique et sociale. Elle constitue la meilleure arme anti-chute, favorise le maintien de l’autonomie et prévient la dépendance avec l’avancée en âge. 

- Pratiquer chaque jour une activité physique à visée cardiorespiratoire d'intensité modérée (ne provoquant pas d'essoufflement) d'une durée de 30 minutes ou une activité physique d'intensité élevée (responsable d'essoufflement) d'une durée de 15 minutes, est recommandé.

  • Commencer avec une activité modérée : jardinage, ménage, bricolage. 
  • La marche est facile à pratiquer chaque jour, en privilégiant les déplacements à pied
  • La montée des escaliers est également bénéfique.

- Rester souple et favoriser la mobilité des articulations : exercices de souplesse (yoga, tai chi, étirements, ménage...) conseillés durant au moins 10 minutes et au moins deux fois par semaine.

- Renforcer ses muscles : faire travailler ses bras, ses jambes et le corps au moins deux jours par semaine, si possible non consécutifs (marche, gymnastique dans l'eau, gymnastique d'entretien, vélo, jardinage...)

- Travailler son équilibre au moins deux fois par semaine : vélo d'appartement, danse, yoga, exercices d'équilibre... 

- Lutter contre la sédentarité : toutes les 90 à 120 minutes (deux heures maximum), se lever et faire une activité physique d'au moins 5 minutes. 


La mobilité et les transports de l’aidé en perte d’autonomie

Il existe de nombreuses solutions pour permettre à votre proche de se déplacer sans que son aidant soit obligé de l’accompagner.

- Les services de transport public à la demande proposés par l’opérateur de transport public local;

- Les transports adaptés proposés par les communes, les départements ou les acteurs de l’économie sociale et solidaire;

- L’accompagnement par des associations de services d’aides à la personne (par exemples AlloLouis ou Mamie-Boom);

- Les déplacements médicaux si besoin : ambulance, VSL, taxi.