01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19
01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19

Comment prévenir l’infarctus et l’accident vasculaire cérébral (AVC) ?

Les maladies cardiovasculaires représentent la seconde cause de mortalité en France après les cancers. Il est donc crucial de ne pas sous-estimer les risques d’infarctus et d’accident vasculaire cérébral. Pour empêcher ces incidents d’altérer votre santé, il est nécessaire de changer votre hygiène de vie en adoptant, entre autres, une alimentation adaptée. Apprenez-en plus sur l'accident vasculaire cérébral, l'infarctus, leurs symptômes et les solutions de prévention.

Qu’est-ce qu’un AVC ?

Cette maladie est due à l’interruption de l’irrigation d’une partie du cerveau dans 80 % des cas. Dans ce cas, un caillot obstrue l’artère. Dans 20 % des cas restants, il s’agit d’une hémorragie cérébrale. Parmi les facteurs de risque, on compte le tabagisme, le diabète de type 2, l’hypertension artérielle, l’excès de cholestérol LDL dans le sang, un contraceptif hormonal inadapté ou un traitement hormonal substitutif de la ménopause. La sédentarité et le surpoids peuvent également être à l’origine d’une attaque cardiaque.

Les messages d’alerte ne sont pas douloureux, mais se manifestent de manière soudaine. Il peut s’agir :

  • d’une paralysie d’une partie du corps ;
  • d’une déformation de la bouche et des difficultés à parler ;
  • d’une céphalée atroce inhabituelle ;
  • de troubles de l’équilibre ;
  • d’une perte de la vision d’un œil.

Si vous expérimentez un de ces symptômes, appelez directement le 15. Pour les prévenir, de multiples solutions existent.

Comment prévenir un accident vasculaire cérébral ou un infarctus ?

Selon de nombreuses études réalisées par des experts de la santé, une personne ayant de saines habitudes de vie réduit de 80 % ses risques de subir un AVC par rapport à celles qui négligent les facteurs à risque. Comme le dit le médecin Michel de Lorgeril dans son livre « Prévenir l’infarctus », le risque de subir une attaque peut être réduit considérablement en adoptant une nutrition et un mode de vie protecteurs. Certaines indications et pratiques sont essentielles pour prévenir ces maladies cardiovasculaires :

- Arrêter la cigarette et éviter les excès d’alcool. Si besoin, faites-vous aider par un tabacologue ou un médecin spécialisé. Le tabagisme peut avoir des effets néfastes sur votre corps jusqu’à 3 ans après avoir arrêté. En outre, de nombreuses solutions existent pour s'en passer (utiliser des substituts nicotiniques sous différentes formes, vous débarrasser de tous vos briquets, cendriers et cigarettes, demander à votre entourage de ne pas fumer si vous êtes à côté, changer vos habitudes, etc.) ;

- Intégrer des activités physiques et sportives dans votre vie quotidienne. Cela aidera votre cœur à se maintenir en forme et limitera votre temps d’écran ;

- Faire attention à votre poids ;

- Opter pour des aliments sains. Des chercheurs ont prouvé qu’une alimentation pauvre en sel et riche en magnésium et potassium abaisse la tension artérielle et le taux de cholestérol. De ce fait, une bonne alimentation prévient les AVC.

- Apprendre à gérer son stress : dans la journée, faites des pauses. Faites-vous plaisir avec des activités relaxantes (course à pied, couture, création de bracelets, tricot, séance de yoga, lire des livres, etc.) ;

- Changer de contraception si nécessaire. Certaines pilules contraceptives sont considérées comme à risque. Principalement chez les femmes qui fument ou qui ont une tension artérielle élevée. Elles doivent alors opter pour un dispositif ultra-utérin comme le stérilet en cuivre ou une pilule contraceptive qui ne contient pas de progestérone.

- Surveiller régulièrement sa tension artérielle si on souffre d’hypertension. Une fois dépistée, elle se traite par des médicaments et un suivi régulier ;

- Contrôler le taux de cholestérol et de diabète à minima tous les trois ans ;

- Consulter un médecin régulièrement et en urgence en cas de rythme cardiaque anormal. Des traitements médicaux existent pour traiter les maladies cardiaques.

- Enfin, pour prévenir les récidives d’infarctus et AVC, il est conseillé de prendre un médicament anticoagulant. Ce dernier réduira le risque de formation d’un caillot sanguin dans l’artère.

Adopter les bons réflexes très tôt pourra vous faire gagner de précieuses années. Vous bénéficierez d’une qualité de vie optimale sur le long terme. Dr de Lorgeril évoque qu’il est possible d’échapper à de lourds handicaps en changeant de mode de vie. Il rappelle également que la plaque d’athérosclérose n’est pas dangereuse en elle-même. C’est bien la création d’un caillot solide et obstructif qui est fatale. Infarctus et AVC sont des maladies qui peuvent bouleverser le quotidien des patients de manière considérable. Des séquelles incurables peuvent rester et certains passe-temps devenir impraticables. Préservez votre santé dès maintenant en suivant les conseils évoqués dans cette liste. Favorisez la lecture de livres, la marche ou modifiez votre nutrition en mangeant plus de fruits et de légumes, par exemple.

 

Vous serez aussi intéressé par : 


Besoin d'aide ?

Cliquez ici