01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19
01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19

Quel aménagement du domicile prévoir face à la maladie d’Alzheimer ?

Lorsque l’un de nos proches est diagnostiqué de la maladie d’Alzheimer, c’est toute l’organisation de la vie quotidienne qui doit être repensée. Si au début, Alzheimer n'entraînera pas de grands changements, il s’agit quand même d’une maladie dégénérative.

Lorsque l’un de nos proches est diagnostiqué de la maladie d’Alzheimer, c’est toute l’organisation de la vie quotidienne qui doit être repensée. Si au début, Alzheimer n'entraînera pas de grands changements, il s’agit quand même d’une maladie dégénérative. Au fil de l’évolution de la maladie, il faudra revoir l’aménagement de son logement. L’objectif est de maintenir le niveau d’autonomie du malade aussi longtemps que possible.

Quels sont les symptômes de la maladie d’Alzheimer ?

Alzheimer est une maladie évolutive, qui se caractérise par des pertes de mémoire chez les patients atteints. Les premiers stades de la maladie sont complètement compatibles avec un maintien à domicile, à la condition de prévoir quelques aménagements pour protéger les malades.

Avant le diagnostic, les proches vont constater quelques changements chez leur parent. Cela se manifeste par des oublis, des objets rangés dans des endroits incongrus, ou encore l’impossibilité de se repérer dans un endroit inconnu ou même connu.

Ensuite, les troubles s’intensifient. Les malades d’Alzheimer ne reconnaissent plus les membres de leur famille, ils sont incohérents, ils peuvent connaître des sautes d’humeur. Enfin, les troubles cognitifs sont complétés par des incapacités physiques : difficulté à tenir des couverts par exemple, chutes nocturnes.

Le malade aura alors du mal à effectuer les gestes de la vie quotidienne comme manger et faire sa toilette. Il faudra avoir recours à une aide extérieure. Les proches jouent ce rôle lorsque c’est possible, ou on peut faire appel à une auxiliaire de vie. Ce sont des professionnels du service à la personne, qui se rendent au domicile des malades (ou des personnes âgées) pour les aider au quotidien.

En complément, on peut demander à un ergothérapeute de venir au domicile du malade, afin de donner des conseils pratiques d’aménagement de la maison. L’intérêt de cette visite à domicile est de profiter de conseils personnalisés, en fonction des capacités de la personne. L’ergothérapeute pourra revenir par la suite, pour suivre l’évolution des troubles liés à Alzheimer.

Ces conseils d’aménagement peuvent entraîner quelques travaux dans la maison. Par exemple, il faudra peut-être modifier toute la salle de bain, pour qu’elle soit moins accidentogène. Installer une douche avec un siège et changer le sol pour un revêtement antidérapant permettra d’éviter les chutes.

Quel matériel médical choisir pour bien vivre avec la maladie d’Alzheimer ?

Lorsque la maladie d’Alzheimer est bien installée mais que le maintien à domicile est encore possible, il devient essentiel de bien s’équiper.

Voici quelques propositions de matériel médical indispensable :

- Lit médicalisé à louer ou à acheter : ces lits électriques ont une hauteur réglable. Ainsi, on peut l’abaisser au maximum la nuit pour limiter les conséquences d’éventuelles chutes nocturnes. Les malades d’Alzheimer sont souvent des personnes, plutôt âgées, et agitées. Ces lits disposent également de barrière de protection à monter ou baisser en fonction du besoin. Pour les soins notamment, on peut baisser la barrière et relever le lit pour préserver la santé du soignant. S’il existe de nombreux lits médicalisés, il est préférable de choisir un lit médical spécial Alzheimer

- Alèse : la maladie s’accompagne souvent d’une incontinence qui va nécessiter de vous équiper au minimum d’une alèse pour protéger votre literie.

- Siège de douche : Nous l’avons évoqué plus haut, la douche est un endroit dangereux. Il faut donc la sécuriser. Choisissez une douche de plain-pied, moins dangereuse. Un siège de douche permet à la fois de se reposer si besoin, et d’asseoir le malade lorsqu’on lui fait sa toilette.

- Réhausse WC : pratique pour relever l’assise des toilettes.

- Couverts ergonomiques : ils facilitent la préhension et permettent de retrouver de l’autonomie au moment des repas.

Il existe donc de nombreuses solutions d’équipement pour favoriser l’autonomie des personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer, et encourager leur maintien à domicile aussi longtemps que possible.

Pour les aider à rester en bonne santé, leur lieu de vie doit être agréable, confortable et sécurisant. Faites-vous conseiller par un médecin ou un spécialiste du sujet à chaque étape pour ne pas rester seul face à la maladie.

Pour trouver des financements, vous pouvez déposer votre dossier de demande d’aide auprès de votre caisse de retraite. Des prises en charge sont prévues et soumises à certaines conditions.

Alzheimer fait partie des grandes causes nationales. Il y a un enjeu social visant à mieux accueillir les patients pour qu’ils puissent bien vivre avec la maladie. Plus longtemps on peut les laisser à la maison, et mieux ils se portent. Cela passe par un aménagement du logement, et l’investissement dans du matériel médical adapté. Pour financer tout cela, des prises en charges sont prévues via les organismes sociaux. Dans les derniers stades de la maladie en revanche, le placement en maisons de retraite adaptées est souvent nécessaire car les personnes deviennent complètement dépendantes. Les familles ne peuvent plus gérer seules le quotidien.

Vous serez aussi intéressé par : 



Besoin d'aide ?