01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19
01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19

Comment obtenir un lit médicalisé

Pour toute sorte de perte d’autonomie, pour certaines maladies, pour sécuriser un patient, un alitement peut être prescrit, et l’on a parfois besoin d’obtenir un lit médicalisé. Il est souvent le garant d’un maintien à domicile, que ce soit sous forme d’option d’achat ou de location. Il doit bien sûr être adapté à la pathologie du patient, et permettre le maintien d’une certaine autonomie. Comment un assuré peut obtenir un lit médicalisé ? Quels sont les accessoires qu’il doit choisir, en plus du lit médicalisé ?

Qu’est-ce qu’un lit médicalisé ?

Ce type de lit a pour fonction de répondre à un besoin d’alitement des patients. Il doit leur permettre un lever et un coucher aisés, tout en les gardant en sécurité. Plusieurs types de lits médicalisés existent, et notamment :

- Des lits simples ou doubles, pour 1 ou 2 personnes

- Des lits pour personnes fortes

- Des lits avec barrières et potences, notamment pour les malades Alzheimer et autres pathologies neurodégénératives, car elles empêchent les chutes mais, également, les fugues

- Des lits doublés de relève-buste et jambes, aidant également à détendre les muscles et faciliter le retour veineux

Un lit médicalisé possède obligatoirement un réglage en hauteur, et un relève-buste électrique. Que ce soit en achat ou location, assurez-vous qu’il dispose de ces deux fonctions, sans oublier, au besoin, des options telles que des roues, pour une plus grande facilité dans les soins et les transferts notamment, et un matelas performant, notamment anti-escarres, surtout pour un alitement prolongé. Pour favoriser votre période d’alitement, votre lit médical doit disposer des bonnes dimensions

Quel lit médical pour quelle situation ?

Lorsque l’on se demande comment obtenir un lit médicalisé, on doit au préalable savoir exactement quel lit est préconisé, selon la perte d’autonomie rencontrée, ainsi que le degré de sécurité que l’on en attend.

Quel matelas faut-il ? Quels accessoires médicaux ? Pour cela, vérifiez bien votre ordonnance avec le médecin, ou suivez ses conseils si cet achat ou cette location de lit médical est un choix de votre part.

Il faut dans un premier temps déterminer si c’est un lit simple ou double, avec sommier unique ou 2 simples, et les fonctions adéquates indépendantes pour chacun.

Découvrez nos différents types de lits : 

Il faut ensuite déterminer la taille de la largeur du sommier, en fonction de la place possible dans le logement et la place nécessaire autour du lit. Ensuite, il faut se demander quelles sont les fonctions manuelles et électriques requises.

Puis, vient la question du matelas. Il doit être adapté à l’utilisation, il est même l’élément le plus important pour que le patient soit confortablement installé. Un matelas standard peut ne pas se plier correctement et réduire les bénéfices de toutes ses fonctions. Dans le cadre d’un lit double avec sommiers séparés, il faut donc deux matelas. Même si les deux utilisateurs n’ont pas les mêmes besoins, ils doivent être compatibles avec un lit électrique et être de la même épaisseur.

Le choix du lit, mais aussi des accessoires est important

Le lit médical peut bien entendu faire l’objet d’une prescription médicale, mais on peut tout à fait obtenir un lit médicalisé sans avoir une ordonnance. Ce type de lit doit présenter au moins deux fonctions non manuelles, parmi lesquelles : hauteur variable, plicature des genoux, relève-buste ou relève-jambes. Ce sont des options totalement indispensables pour le confort du malade, et nous insistons sur ce conseil primordial.

En complément du lit, d’autres aides sont nécessaires aux malades.  Voici une liste d’appareils qui peuvent être vraiment pratiques dans le cadre du maintien à domicile et afin de limiter la perte d’autonomie :

- Les potences et soulève-malades

- Les matelas d’aide à la prévention d’escarres (ils sont en mousse de haute résilience)

- Des coussins d’aide à la prévention d’escarres (en fibres siliconées ou mousse)

- Des barrières de lits et des cerceaux (prévention contre les chutes notamment)

- Dans le cadre de l’aide à la déambulation des patients, afin de leur conserver une bonne santé en luttant contre la perte d’autonomie, sont également envisageables les déambulateurs, cannes et béquilles, ainsi que certains modèles de fauteuils roulants (pour une durée de 3 mois ou moins), également des attèles souples, ceintures, bandes et orthèses de contention, sondes ou électrodes, collecteurs d’urines, embouts de canne…

- Les aides à la respiration, comme le débitmètre de pointe

- Et les pansements.

Afin de bien les choisir, vous devez garder en tête qu’il faut opter pour des accessoires de literie solides, pratiques, faciles d’entretien. Nous avons également dans notre catalogue toute une liste d’accessoires, et tous les conseils nécessaires pour les choisir. Opter pour des tables de lits par exemple peut faciliter votre quotidien. Elles vous permettront de manger confortablement, de travailler sur votre pc ou de jouer avec vos proches plus facilement. 

Pensez à chaque pathologie et demandez également des conseils à votre médecin ou vote pharmacien.

Dernière chose à prendre en compte : l’aide que vous pouvez apporter aux personnes donnant les soins, comme l’auxiliaire de vie par exemple. Un lit médicalisé permet de lui faciliter la tâche et lui éviter de se casser le dos.

Vous serez aussi intéressé par : 


Besoin d'aide ?

Cliquez ici