01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19
01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19

L’ostéoporose , les facteurs de risque et les traitements

L’ostéoporose est une maladie du squelette qui entraîne une diminution de la masse osseuse. Avec l’âge, le risque de survenue de cette pathologie s'accroît. D’autant plus que le vieillissement est un des facteurs principaux de diminution de la masse osseuse. En affaiblissant la masse osseuse, l’ostéoporose entraîne une une augmentation du risque de fracture et conséquemment du risque de chute.

Quels sont les facteurs de risques? 

Comme souvent, l'hérédité est un facteur déterminant dans le risque de survenue d’une pathologie. 

Un autre facteur favorisant l’ostéoporose est le sexe. En effet, la maladie serait deux fois plus fréquente chez les femmes en raison de la ménopause. 

Une pathologie chronique peut aussi être un facteur aggravant de l’ostéoporose. Si vous souffrez de pathologies chroniques comme la maladie de Parkinson, le diabète ou la maladie d’Alzheimer, vous pouvez vous référer à nos articles dédiés pour plus de renseignements. 

Une déficience en calcium due à un apport insuffisant ou à un régime inapproprié et trop riche  (sel, protéines... ) peut également conduire à l’ostéoporose. Il est important d’avoir un régime alimentaire sain. Nous avons concocté pour vous des idées pour cuisiner des repas sains et équilibrés.

Enfin, une carence en vitamine D peut altérer le renouvellement de la structure osseuse. En effet, la vitamine D aidant dans l'absorption du calcium peut diminuer le risque d’ostéoporose.

Comment soulager l’ostéoporose? 

Il existe des moyens médicamenteux et non médicamenteux pour prévenir ou soulager les douleurs liées à l’ostéoporose. 

Les moyens non médicamenteux

Pour prévenir l'ostéoporose sans recourir aux médicaments, vous pouvez optimiser la prise de calcium en consommant certains aliments riches en calcium (fromage, thym, lait, amandes, tofu…)

Sachez qu’une carence vitamine D peut être liée à un manque d'ensoleillement. La vitamine D est variable selon les saisons et la météo (pluie, brouillard….). En hiver, dans certaines régions de France, il peut être difficile de bénéficier de l’apport nécessaire à l’organisme. Une exposition de 15 à 30 minutes deux fois par semaine au soleil garantit, chez la plupart des personnes, une bonne réserve en vitamine D.(1) 

Peu d’aliments sont riches en vitamine D, néanmoins vous pouvez améliorer votre apport en vitamine D en consommant, plus qu’à votre habitude, des poissons gras et des huiles. Pour les poissons, un large choix s’offre à vous : hareng, sardines, thon, saumon, truite, maquereaux …. Vous pouvez aussi varier cette alimentation en consommant des oeufs (vitamine D concentrée dans le jaune d’oeuf), du chocolat noir ou des champignons.

Les moyens médicamenteux

Il existe aussi des moyens médicamenteux pour lutter contre l’ostéoporose. 

La substitution vitamino-calcique (lutte contre le déficit en calcium ou en vitamine) ou les médicaments anti-ostéoporotiques (sous certaines conditions) existent. Parlez-en à votre médecin.  

L’activité physique

Si vous souffrez d'ostéoporose, il est conseillé d’avoir ou de conserver une activité physique régulière. Il existe différents sports adaptés aux seniors que vous pouvez pratiquer seul ou accompagné. Tout comme pour les personnes souffrant d’arthrose, certains sports peuvent être trop contraignants. Néanmoins, il existe d’autres sports à faible niveau de contrainte articulaire : la natation, Tai-chi, le golf, la marche nordique, la randonnée...  Retrouvez tous nos conseils pour pratiquer une activité physique quel que soit votre âge

Comment prévenir le risque de chute?

Les fractures liées à l’ostéoporose peuvent entraîner diverses fractures dont des fractures du col du fémur. Suite à une fracture du col du fémur, le risque de chutes devient plus fréquent. Ainsi, vous pouvez  investir dans du matériel médical adapté afin de limiter ce risque. Diverses aides à la marche existent pour vous aider à vous déplacer. Les cannes et déambulateurs vous permettront de garder une activité quotidienne physique : faire vos courses, voir vos petits enfants … 

Il est possible d’aménager votre domicile afin de ne pas trop solliciter vos articulations. Dans votre salle de bain, vous pouvez aménager des barres d’appui pour vous aider à vous relever, ou à passer de la position debout à la position assise et inversement. 

Le risque de chute est également aggravé par la sédentarité. 

Ironie du sort, le manque d’activité physique est aussi un facteur de risque de survenue du risque d’ostéoporose. 

Les protecteurs de hanche sont aussi très efficaces dans la prévention de la fracture de hanche. Néanmoins, si vous souffrez d’une forte prévalence de risque de fracture de la hanche, il vous faudra aussi prendre des mesures diététiques en veillant à avoir un régime alimentaire avec un apport suffisant de protéines.  Une alimentation essentiellement végétale est corrélée avec une densité minérale osseuse plus faible, elle est également corrélée avec un taux plus faible de fracture de la hanche (2)


Sources 

  1. https://www.ligue-cancer.net/vivre/article/26464_la-vitamine-d-un-rayon-de-soleil
  2. (en) Jane E Kerstetter, Kimberly O O’Brien, Karl L Insogna « Dietary protein, calcium metabolism, and skeletal homeostasis revisited » [archive], American Journal of Clinical Nutrition 2003;78(3):584S-592S



Besoin d'aide ?