01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19
01 84 89 89 84 - Du lundi au vendredi de 9h à 19h | Info Covid-19

Comment prévenir la perte d’autonomie ?

A l’heure où le nombre de personnes âgées augmente en France, la prévention de la perte d’autonomie devient un enjeu social majeur. Il s’agit d’accompagner le vieillissement de la population pour que la vie quotidienne des seniors se passe dans de bonnes conditions, en favorisant leur maintien à domicile. La perte d’autonomie peut aussi toucher des personnes plus jeunes pendant une maladie ou après un accident.

Quels sont les bons réflexes à avoir pour prévenir la perte d’autonomie ?

D’après le ministère de la santé, l’ambition du plan de prévention de la perte d’autonomie est de favoriser une espérance de vie en bonne santé. Il s’agit alors d’améliorer la qualité de vie des personnes âgées, et non pas d’agir en faveur d’un allongement de la durée de vie (déjà très satisfaisant). L’objectif est aussi d’encourager le maintien à domicile, souvent souhaité par les personnes concernées.

Le passage à la retraite est un bon moment pour commencer à y réfléchir. Avant que la dépendance n’apparaisse, on a tout intérêt à adopter de nouveaux réflexes pour vieillir en préservant son autonomie.

Voici des pistes pour entretenir sa bonne santé :

  • Pratiquer une activité physique douce régulièrement : quelques minutes de marche quotidienne ou un peu de nage par exemple. Ici, l’objectif n’est pas la performance, mais plutôt l’entretien régulier du corps.
  • Stimuler son cerveau : avec des exercices ou des des jeux (mots croisés, scrabble …), on continue à faire travailler sa mémoire. Le cerveau n’est pas un muscle, mais il évolue et s’entretient. Faire des exercices quotidiens limitera ou retardera les pertes de mémoire.
  • Manger équilibré : les seniors ont tendance à ne pas s’alimenter suffisamment. S’ils vivent seuls, ils ne prennent pas toujours le temps de cuisiner de vrais repas. La dénutrition augmente le risque de fracture en fragilisant les os.
  • Ne pas rester isolé : Avec la solitude, la dépression peut s’installer. Participer à une activité sociale est une bonne solution : groupe de bridge, de marche, de tricot, associations locales … choisissez le vôtre en fonction de vos goûts.

Il est important de repérer les signes avant-coureurs de la perte d’autonomie. Les proches, et notamment la famille, doivent rester vigilants et encourager leur parent âgé à demander conseil à un professionnel de santé lorsqu’un doute s’installe.

Pour aider les personnes concernées à adopter les bons gestes, il est possible de bénéficier d’une aide à domicile. En fonction des besoins, elle se rend régulièrement chez les personnes dépendantes pour les accompagner. Elle peut prendre en charge l’entretien de la maison, les repas, les courses ou l’administratif. Son intervention permet de limiter les risques de perte d’autonomie en empêchant l’aggravation de la situation.

Quel matériel médical choisir pour préserver l’autonomie d’une personne ?

Comme une aide à domicile est une bonne solution pour la prévention de la perte d’autonomie, le matériel médical peut empêcher les accidents. Il s’agit notamment d'agir contre les chutes, qui font partie des principales sources de la perte d’autonomie.

Au moment du passage à la retraite, vous pouvez demander à un ergothérapeute de venir à votre domicile. Après une visite et un entretien avec vous, il pourra vous faire des recommandations pour l’aménagement de votre logement.

Il pourra ensuite revenir régulièrement, pour suivre l’évolution de vos besoins. C’est un très bon moyen de prévention de la perte d’autonomie. Son intervention est personnalisée d’où sa grande efficacité. Il va vous faire des propositions adaptées à vos capacités. Cela peut passer par quelques travaux d’aménagement, mais parfois, il s’agit juste de s’équiper avec du bon matériel.

Pour éviter les chutes lorsque vous marchez, vous pouvez vous équiper d’une canne de marche. Si vous êtes moins stable encore, la solution du déambulateur pourra vous rassurer. Il existe des modèles pour chaque situation (utilisation intérieure ou extérieure). Si vous ne marchez plus, les fauteuils roulants disponibles à la location ou à l’achat, seront là pour vous rendre votre autonomie de déplacement. La perte d’autonomie des personnes âgées, accidentées ou malade n’est heureusement plus une fatalité.

Toujours pour éviter les chutes, on peut équiper ses WC de barres d’appui, sa douche avec un siège, on peut changer les sols glissants pour des revêtements antidérapants, équiper ses escaliers de rampes d’accès…

Aménager son domicile peut sembler compliqué de prime abord, mais les effets sont immédiats : sentiment de sécurité et de confort.

La France a mis en place un plan d’action national de prévention de la perte d’autonomie. Il s’agit de repérer les premiers signes, de coordonner les différents acteurs pour mieux les détecter et agir. Parfois, la dépendance ne peut pas devenir inéluctable, mais elle peut être retardée en mettant en place les bons gestes : activités physiques et cognitives, accompagnement par des aides à domicile, investissement dans du matériel médical. Les personnes âgées doivent pouvoir vivre longtemps en bonne santé et à leur domicile.


Vous serez aussi intéressé par : 



Besoin d'aide ?

Cliquez ici